#23 – Cueillir ses valeurs pour mieux cueillir sa vie

imprimer
Ma-vie-mes-valeurs

LES FONDEMENTS D’UN MODE DE VIE DURABLE

Les fondements d’un mode de vie durable s’appuient, à mon avis, sur l’identification de ses valeurs et besoins personnels, situés à plusieurs niveaux : relationnel, matériel et dans l’action.

L’argent permet de satisfaire ses besoins les plus élémentaires.

Pour cette raison, il a de l’importance en tant qu’élément intermédiaire : contre une certaine somme, on obtient un produit ou un service.

Ce faisant, on s’assure un toit sur la tête et de la nourriture dans l’assiette. En nous connaissant mieux et en nous sentant en sécurité émotionnelle et matérielle , nous aurons de l’énergie pour aller vers l’autre, pour défendre des causes, pour faire des choix éclairés en matière de consommation, pour agir en faveur d’un monde solidaire et qui sent bon la terre.

COMMENT IDENTIFIER SES BESOINS FONDAMENTAUX ?

Pour répondre à cette question, je me suis inspirée de la magnifique BD philosophique de l’illustratrice Art-mella.

Art-mella a identifié 10 besoins principaux correspondant aux  » forces motrices de notre épanouissement »

Je ne vais pas détailler chaque besoin, vous aurez tout loisir de le faire en suivant le lien en bas de l’article, qui servira à choisir son action de la semaine (il faudra scroller un peu pour arriver sur la liste).

QUELS SONT CES 10 BESOINS ?

1. La survie (nourriture, repos, abri, …)

2. L’intégrité (authenticité, cohérence, respect, …)

3. La sécurité (calme, confiance, paix,…)

4. La participation (contribuer au bien-être de l’autre, …)

5. La récréation (jeu, ressourcement, rire, …)

6. Les relations (amour, chaleur humaine, empathie,…)

7. L’accomplissement de soi (créer, découvrir, espérer,…)

8. Le sens (clarté, discernement, comprendre, …)

9. La liberté (autonomie, souveraineté, libre-arbitre, …)

10. La célébration (partage des joies et des peines, apprécier,…)

L’ACTION DE LA SEMAINE

Plonger en soi pour identifier ce qui est important pour SOI permet de s’affranchir ce qui relève de la pression de la société de consommation et de son milieu socioculturel.

Il y a fort à parier que cette introspection sera révélatrice et guidera même, je le pense, vers une forme de sobriété choisie grâce à laquelle on gagne du temps, de l’énergie et de l’argent.

En allant voir les détails de chaque besoin (lien en fin d’article), on peut choisir un seul sujet sur lequel on va se sonder, entre soi et soi.

Pas de jugement, pas de petite voix qui vient nous déranger. On identifie son besoin ou sa valeur et on pose une intention d’action.

PAR EXEMPLE

Si la cohérence entre mes actes et mes valeurs est essentielle, qu’est-ce que je peux faire, ou faire de plus, pour être en harmonie avec cela ?

  • Ne plus acheter de produits venant du bout du monde ? Me distancer de cette personne qui ne partage aucune de mes convictions
  • Réfléchir à une reconversion professionnelle parce que les valeurs de mon entreprise sont à l’opposé des miennes ?

L’action de la semaine peut bien sûr servir de déclencheur pour aller plus loin dans la démarche, si on le souhaite. Une bonne connaissance de soi nous aide à prendre notre place dans le monde avec plus de légèreté et de légitimité, pour notre bien-être, pour celui de nos pairs et pour la planète. C’est certain, il ne va pas se faire en un claquement de doigts : il nécessite du temps et des remises en question.

Mais, ce qui nous attend au bout du chemin, c’est cueillir notre vie pour la goûter à la mesure de nos rêves et de nos idéaux.

Voici le lien vers les 10 besoins fondamentaux décrits pat Art-mella.

Bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.