Pourquoi ce blog ?

 « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient ». Anonyme

Ignorante, insouciante et complice involontaire de la dégradation de notre environnement naturel, je l’ai été durant de nombreuses années. Puis, d’émissions télé en articles de journaux, de conférences en lectures diverses, j’ai commencé à prendre conscience que je ne pouvais plus me comporter comme si la terre était à la disposition exclusive de mon confort. C’est cependant…

Il ne suffit pas de manger bio…la lecture de ce petit bouquin qui a provoqué le CHOC FINAL: je devais changer mes pratiques.

J’ai d’abord commencé par recycler ce qui pouvait l’être; puis je me suis aperçue que le recyclage n’était pas la première étape, mais plutôt la dernière si on se réfère au principe des 4R : refuser, réduire, réutiliser, et enfin recycler. La porte d’un monde nouveau s’est alors ouverte et je suis entrée d’un pas léger en cure de désintoxication consumériste. Je ne l’ai jamais regretté.

De fil en aiguille, l’idée de partager mes pratiques a germé : Homo Ecologicus était né.

Ce blog n’a pas d’autre ambition que de partager avec vous des réflexions sur le monde, des pistes de décroissance, des astuces simples à mettre en place pour un quotidien allégé, solidaire et qui sent bon la terre.

Je vous souhaite autant de plaisir à le lire que j’en ai à le tenir.

Joyeusement vôtre,
Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *