Le gâchis, ça suffit

imprimer

Le Défi alimentation débute le 11 juin 2020 mais on ne peut pas aborder ce thème sans parler du gaspillage alimentaire, qui se produit tout au long d’une chaîne : production, transformation, transport, vente en magasin, client final .

Gaspillage-alimentaire
Gaspillage-alimentaire

En tant que consommateur.trice, au cours des prochains jours, nous verrons que ce n’est vraiment pas difficile de dire STOP à ce fléau. Il suffit d’adopter quelques nouvelles habitudes toutes simples et de s’informer auprès des associations de consommateurs, dont nous reparlerons aussi prochainement.

Mais avant de passer à l’action, quelques infos à garder à l’esprit pour mieux comprendre.


 Au fait, ça représente quoi ce gaspillage ?

Petit exercice de visualisation : on sort du magasin avec 3 sacs de courses alimentaires et hop, on en jette directement un dans la poubelle ! Et la fois d’après on recommence et ainsi de suite.

Et cela ne s’arrête pas là…

Quand on gaspille de la nourriture, nous ne sommes pas toujours conscient.e.s de ses 3 impacts négatifs : éthique, environnemental et économique .

Ethique 
Voici 3 exemples qui mettent en évidence cette dimension éthique :

  • des personnes meurent encore de faim chaque jour (tandis qu’ailleurs, on meurt de trop manger). Jeter notre nourriture ne va pas donner à manger à ces enfants, à ces femmes, à ces hommes, c’est vrai. En revanche, à cette terrible souffrance, on ajoute une dégradation inutile de l’environnement qui peut les toucher directement.
  • dans nos pays européens comme la France ou la Suisse, un grand nombre de personnes a des difficultés à se nourrir alors que tant d’aliments sont jetés en amont du/de la consommateur.trice. (Quelques initiatives existent pour contrer cette aberration, on en parlera ces prochains jours).
  • des gens comme vous et moi ont travaillé pour produire, transformer, transporter et vendre cette nourriture. En la jetant, on jette le fruit de leur travail.

Environnement
Quand on jette de la nourriture, on gaspille :

  • une eau de plus en plus précieuse
  • des ressources énergétiques de moins en moins renouvelables

Mais aussi, on augmente :

  • l’utilisation de pesticides, insecticides, etc., nocifs pour notre santé, pour la biodiversité, pour les sols et pour l’eau
  • l‘émission de CO2 qui contribue au réchauffement climatique


Economique
Jeter de la nourriture revient à jeter son argent. C’est dommage, car on pourrait utiliser ces centaines et ces centaines de francs/euros à d’autres choses plus utiles ou plus agréables.

Mais comme toujours, il y a des solutions !
Rendez-vous 11 juin 2020 pour la 1ère action du Défi alimentation .

Pour aller plus loin

Une vidéo de l’ADEME  sur toute la chaîne du gaspillage alimentaire, du producteur au consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.