La connaissance de soi au cœur de ses choix de vie

imprimer
Bien se connaître permet de faire ses choix en toute conscience.

Le premier pas

La connaissance de soi est le voyage de toute une vie. Mais comme pour tout voyage, il commence par un premier pas, que l’on peut faire là, maintenant, sans attendre. Toutes sortes de rencontres intérieures jalonnent notre parcours, tour à tour mouvementées, joyeuses, surprenantes, intéressantes, motivantes. Nul besoin d’arriver au bout du chemin pour délester, en cours de route, son sac à dos et se sentir serein-e, libre d’esprit, en harmonie valeurs – style de vie.

SE METTRE EN MOUVEMENT

Faire comme d’habitude, c’est-à-dire vivre comme si la nature est un libre-service rechargeable indéfiniment n’est plus possible. Plus personne n’ignore cela de nos jours. Pourtant, les chiffres, les courbes, les graphiques, les manifestations climatiques, la disparition des espèces et tant d’autres problèmes ont de la peine à nous faire changer d’attitude.

Mais alors, comment faire pour (ré)concilier écologie et mode de vie plaisant ?

En commençant par la connaissance de soi, à travers l’identification de ses aspirations profondes, de ses valeurs, de ses forces intérieures, de la vision de sa vie dans 10, 20, 30 ou 40 ans.

De là, se mettre en mouvement devient beaucoup plus facile, car nous sommes au clair avec nous-même. Jouer un rôle actif à la fois dans notre propre vie et dans la marche du monde devient une évidence, peu importent les actions que l’on enclenche, petites ou grandes. N’attendons pas de savoir si nos aspirations se réaliseront, ne limitons pas nos choix à la probabilité des résultats, avançons avec détermination vers ce qui nous nourrit, nous appelle, nous réjouit, au cœur du monde du vivant, humain et non humain.

EXERCICE PRATIQUE

Dans nos vies lancées à 100 à l’heure, où notre attention est sans cesse captée par toutes sortes d’informations et d’activités, il est essentiel de prendre un temps introspectif pour réfléchir et noter par écrit ce qui nous rend profondément heureux-euse.

Pour vous y aider, je vous propose l’exercice des phrases ouvertes, que j’utilise dans les ateliers du Travail qui Relie

Il vous suffit de compléter les phrases spontanément, sans réfléchir. Attention, effet secondaire puissant : on en sort plein-e d’entrain et vivifié-e !

  1. Les moments où je me sens vraiment vivant.e sur cette terre, c’est par ex. quand…
  2. Un lieu magique de mon enfance, c’était…
  3. Quand je regarde ma vie, il semble que les façons dont je prends part à la guérison du monde sont…
  4. Ce qui rend ma terre fertile, abondante et qui me nourrit, c’est…
  5. Ce que je fais pour prendre soin de moi, c’est…
  6. Un lieu sur terre qui m’est particulièrement cher, c’est …
  7. Un cadeau inattendu que la vie m’a fait, c’est entre autres …

Cet exercice est intéressant à double titre :

  • il nous permet de ressentir de la gratitude et cela fait un bien fou;
  • il nous permet de constater ce que l’on a déjà fait sans en avoir pris conscience et nous aide à définir de nouveaux choix ou de nouvelles pratiques dans sa vie, sans nécessairement tout révolutionner du jour au lendemain.

N’hésitez pas à apporter votre point de vue en commentaire, portez-vous bien et à bientôt,
Nathalie

Pour aller plus loin

Si vous avez envie d’échanger sur le lien entre connaissance de soi et mode de vie écologique, j’aurais grand plaisir à vous écouter et à vous aider lors d’une rencontre en visioconférence (gratuite et sans aucun engagement). N’hésitez pas, vraiment.

Commentaires (1)

[…] La connaissance de soi au cœur de ses choix de vie – Homoecologicus […]

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.