15 conseils pour réduire l’impact du numérique sur l’environnement

imprimer
Découvrez dans cet article comment réduire votre empreinte environnementale
15 conseils pour réduire l’impact du numérique sur l’environnement

 

Un monde virtUEL – DES CONSEQUENCES BIEN REELLES

Pianoter sur son smartphone, regarder une vidéo sur YouTube ou une série sur Netflix, envoyer ses photos dans le cloud, faire une recherche sur Google, télétravailler, poster ses clichés « instagrammables », envoyer des mails, chercher une opportunité professionnelle sur LinkedIn, converser sur WhatsApp, liker, taguer, partager.

Ces avancées technologiques confortables font partie de notre vie quotidienne, nous plaisent et nous rendent service : échange d’informations, connaissance à portée de clic, communication instantanée, etc.

Aujourd’hui, force est de reconnaître que nous ne savons (presque) plus faire sans. Nous sommes #accro.

De manière invisible, l’irruption de ces pratiques a un impact sur notre vie (baisse de l’attention, douleurs à la nuque), sur la vie d’autres gens (conditions de travail inacceptables) et sur l’environnement.

DES CHIFFRES QUI DONNENT LE TOURNIS

En chiffres, cela donne, au niveau mondial :

  • 15’000 : en moyenne, le nombre de kilomètres parcourus par une donnée numérique (envoi de mail, requête web, téléchargement vidéo, etc.)
  • 47% : les émissions de gaz à effet de serre dues aux équipements des consommateurs.trices
  • 53% : les émissions de gaz à effet de serre dues aux data centers et aux infrastructures réseau
  • 1,1 milliard : le nombre d’équipements réseaux (routeurs, box ADSL, etc.)
  • 180 millions : le nombre de recherches Google faites en 1 heure dans le monde
  • 8 à 10 milliards : le nombre de mails échangés (hors spam) en 1 heure
  • 19 milliards : le nombre d’objets connectés en 2019 (48 milliards en 2025 selon les estimations)
  • 10 milliards : le  nombre de téléphones portables vendus dans le monde depuis 2007
  • 8,9 : le nombre d’équipements par pers. en 2021 en Europe occidentale, contre 5,3 en 2016

Sans oublier le transport, la distribution, l’utilisation, la valorisation ou la fin de vie : tout cela a un coût énergétique qui ne va pas arranger le réchauffement climatique.

15 CONSEILS POUR ALLéGER L’EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE

Dans l’article d’aujourd’hui, je vous propose de nous intéresser aux bonnes pratiques alléger notre empreinte environnementale, en 15 conseils à mettre facilement en place.

Suivez le guide !

#1 Gérer sa boîte mail

  1. Se désabonner des newsletters qu’on lira ce soir, demain, ce week-end et finalement…jamais.
  2. Supprimer ses mails non lus après 1 semaine.
  3. Nettoyer sa liste de contacts (adresses en double, adresses plus valables, etc.).
  4. Vider la boîte des spams et la corbeille.
  5. Diminuer le poids des pièces jointes en compressant les fichiers.

#2 Internet

     6. Privilégier une connexion par fil plutôt qu’en wifi.
     7. Aller sur Internet dans un but précis et se déconnecter sitôt l’action effectuée.
     8. Limiter le nombre de programmes et d’onglets ouverts inutilisés.
     9. Taper directement l’adresse du site dans la barre URL.
   10. Epingler ses sites préférés dans la barre de favoris.
   11. Utiliser des mots-clés précis dans ses recherches.

# 3 DéPense énergétique

   12. Brancher ses équipements (ordinateur, imprimante, box, etc.) sur une multiprise à interrupteur qu’on éteint la nuit ou lors des absences.
  13. Le navigateur Chrome consomme plus d’énergie qu’Internet Explorer et Firefox (27 Wh pour 1000 pages vues).

# 4 Stockage des données

  14. Supprimer les vidéos jamais vues, les podcasts jamais écoutés, les photos jamais regardées. Les équipements gagneront en efficacité.
  15. Favoriser le stockage et l’utilisation des données en local. A chaque consultation sur le Cloud, on impose des allers-retours entre les serveurs et les utilisateurs.

DES ASTUCES A PARTAGER ?

N’hésitez pas à le dire en commentaire, merci !

SOURCE

La face cachée du numérique – ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) – Janvier 2021

 

Portez-vous bien et à bientôt,

Nathalie

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.