52 citations pour célébrer la Nature : #1 à #10

52 citations en hommage à la Nature et à la Terre
imprimer

J’ai toujours aimé les citations. En peu de mots, elles réveillent en nous des émotions, provoquent des prises de conscience, sonnent comme une douce musique à nos oreilles, transmettent des messages à notre âme.

Au fil de ces prochaines semaines, comme autant de cadeaux à découvrir les yeux brillants, je vais ajouter régulièrement des citations – 52 au total – en hommage à la Nature et à la Terre, qui nous nourrissent, nous abreuvent, nous réchauffent, nous rafraîchissent.

#1
Et n’oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux.

Khalil Gibran – Le Prophète

#2
Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers, picoté par les blés, fouler l’herbe menue. Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Arthur Rimbaud – Sensation

#3
Ce n’est pas tant la langue des peintres que le langage de la nature à laquelle il faut tendre l’oreille.

Vincent Van Gogh

#4
J’ai la nature et l’art et la poésie, et si cela ne suffit pas, que puis-je vouloir de plus ?

Vincent Van Gogh

#5
Je déclare ne pas en savoir quoi que ce soit. Mais toujours la vue des étoiles me fait rêver.

Vincent Van Gogh

#6
Si tu ne sais que faire pour ajuster ton dire
Si tu ne sais comment grandir en vérité
Plante une forêt aux lisières de ton âme
Laisse-la te guider vers les silences du coeur.

Jean Lavoué

#7
Planter un jardin, c’est croire en demain.

Audrey Hepburn

#8
Qui chante pendant l’été danse tout l’hiver.

Esope

#9
Si on m’annonçait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier.

Luther

#10
Il ne me suffit pas de lire que les sables des plages sont doux ; je veux que mes pieds nus le sentent … Toute connaissance que n’a pas précédée une sensation m’est inutile. Je n’ai jamais rien vu de doucement beau dans ce monde, sans désirer aussitôt que toute ma tendresse le touche. Amoureuse beauté de la terre, l’effloraison de ta surface est merveilleuse.

Ô paysage où mon désir s’est enfoncé ! Pays ouvert où ma recherche se promène ; allée de papyrus qui se referme sur de l’eau ; roseaux courbés sur la rivière ; ouvertures des clairières ; apparition de la plaine dans l’embrasure des branchages. J’ai vu se dérouler des printemps.

André Gide, Les nourritures terrestres

Quelles sont les citations qui font battre votre coeur plus fort ?

Portez-vous bien et à bientôt,

Nathalie

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.