Adopter la slow fashion en été

La slow fashion fait partie d'un mode de vie éco-responsable, cohérent avec ses valeurs et ses actions.
imprimer
J’ai rencontré Aline dans le réseau de femmes entrepreneures Genuine Women
Nous avons rapidement sympathisé autour des valeurs communes d’un mode de vie éco-responsable sans être austère, bien au contraire. La joie y a une place de choix.
Depuis plusieurs mois, nous nous rencontrons quasiment chaque semaine en visioconférence pour parler de nos petites entreprises respectives, pour nous entraider, pour parler de nos doutes et des écueils rencontrés sur la voie de l’entrepreneuriat, pour fêter nos avancées, nos progrès, nos grandes joies.
J’apprécie énormément l’approche d’Aline.
Grâce à des conseils pratiques, elle encourage à prendre soin de ses vêtements et à retrouver de la joie dans son dressing.
Aline montre aussi qu’il est possible de concilier éthique et style à travers la mode éco-responsable.
Enfin, elle donne des clés pour réussir sa transition en douceur, afin de concilier ses valeurs et le plaisir de s’habiller.
Voilà donc les raisons qui m’ont donné envie de vous la faire connaître.
Aline a rédigé en exclusivité cet article pour vous, chers-chères lecteurs-trices. Un grand merci à elle !
Je vous laisse à présent le découvrir et découvrir les activités d’Aline.
Bonne lecture et portez-vous bien.
Nathalie

L’éTé APPROCHE

Chaque changement de saison est une occasion pour faire du tri et adopter de nouvelles habitudes. Pourquoi ne pas profiter de l’été qui pointe le bout de son nez pour vous consacrer à votre armoire et à la façon dont vous achetez vos vêtements?

 


Les vêtements sont plus qu'un bout de tissu, ils évoquent notre relation avec nous-même et le monde qui nous entoure.

 

Qu’est-ce que la slow fashion?

Pour comprendre ce qu’est la slow fashion, revenons d’abord à ce qu’on entend par “fast fashion”:

  • des collections sans cesse renouvelées, des vêtements de mauvaise qualité et à très bas prix pour pousser les consommateurs à acheter toujours plus
  • une pression sur les délais et les prix qui implique des conditions de travail déplorables (travail forcé, sous-payé, conditions insalubres) et des impacts désastreux sur l’environnement (rivières asséchées, sols et air pollués par les produits chimiques et les procédés de transformation)

 

La slow fashion est l’inverse de tout ça. C’est une mode qui redonne de la valeur au vêtement de sa conception à sa fin de vie en passant par son utilisation. Concrètement, cela se traduit dans l’industrie du textile par :

  • des matières plus respectueuses de l’environnement (lin, chanvre, tencel, coton bio, etc.),
  • une valorisation des savoir-faire (salaire décent, formation, etc.),
  • des rythmes de production ralentis,
  • de la production en petite quantité ou sur un système de pré-commande pour éviter la surproduction,
  • de l’information et de la transparence plutôt que du marketing agressif.

 

De notre côté, en tant que consommateur, nous pouvons aussi contribuer à ce nouveau modèle.

 

Comment adopter la slow fashion?

Etape 1: trier et constater

Avant toute chose, un état des lieux est nécessaire.

Le changement de saison est le bon moment. Au lieu de simplement emballer les vêtements d’hiver et les remplacer par ceux d’été dans votre armoire, profitez-en pour vous demander s’ils ont encore une place dans votre armoire en vous posant les questions suivantes:

  • Sont-ils en bon état?
  • Les portez-vous souvent?
  • Avez-vous du plaisir à les porter?

Si ce n’est pas le cas, mettez-les de côté pour l’étape suivante.

 

Etape 2: réparer, upcyler, donner, vendre

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour les vêtements que vous avez mis de côté:

  • Réparer ou les faire réparer: recoudre un bouton, raccourcir un pantalon, cacher un trou, etc., il suffit parfois de pas grand-chose pour redonner une place de choix dans votre garde-robe à un vêtement oublié.

 

  • Upcycler: faire une jupe avec un jean, transformer un t-shirt en collier, ajouter une broderie ou des perles à un pull trop simple, si vous aimez bricoler, les possibilités sont infinies!

 

  • Donner: surtout ne jetez jamais un vêtement! Mettez-le dans un container à habit. Il sera revendu s’il est en suffisamment bon état, transformé en chiffon ou matériel d’isolement dans le cas contraire.

 

  • Vendre: sur des sites dédiés tels que frippie.ch, Anibis ou Marketplace de Facebook.

 

Etape 3: consommer mieux

Une fois les deux premières étapes faites, lorsque viendra le moment d’acquérir une nouvelle pièce, les alternatives suivantes vous permettront d’éviter la fast fashion:

  • Louer ou emprunter: pour une occasion spéciale comme un mariage ou deux semaines de vacances dans un pays avec un climat très différent du nôtre, pourquoi ne pas emprunter une tenue à un proche ou la louer? Par exemple chez La garde-robe à Genève pour les grandes occasions ou Oh-mode pour des vêtements de tous les jours

 

  • Acheter en seconde main: les boutiques de seconde main fleurissent dans toutes les villes et en ligne et leur sélection n’a souvent pas grand-chose à envier aux boutiques traditionnelles. Au contraire, elles vous permettront de dénicher des vêtements de qualité, qui ont survécu à plusieurs utilisations et lavages et qui ne sont pas identiques à ceux de votre voisin. Retrouvez une sélection d’adresses sur bechicbethic.ch

 

  • Acheter éco-responsable: lorsque vous n’avez pas trouvé votre bonheur parmi les autres alternatives ou lorsque vous voulez vous faire un cadeau particulier (car la mode doit rester un plaisir!), privilégier les marques éco-responsables est non seulement un moyen de préserver la planète mais aussi d’acquérir un vêtement qui a une histoire et a été conçu pour durer.

 

Focus sur l’été – objectif maillot de bain

Choisir une marque éco-responsable de maillots de bains fait partie d'une démarche cohérente entre les valeurs et les actes.(1.Pura clothing, 2. A-Lola Swim, 3. Roundrivers, 4. Kaio swim,
5. Neumühle, 6. OY Surf Apparel)

 

La location et le seconde main ne sont pas vraiment des solutions lorsqu’il s’agit de trouver un maillot de bain. C’est donc vers des marques éco-responsables que l’on va se tourner.

La matière la plus écologique aujourd’hui, qui possède les caractéristiques indispensables pour un maillot de bain (résistance au chlore, sel, produits solaire et aux étirement, protection UV, etc.), est l’ECONYL®, un nylon recyclé à partir de déchets plastiques des océans.

Plusieurs marques suisses fabriquent des maillots de bain en ECONYL® à l’heure actuelle. Retrouvez ma sélection sur bechicbeethic.ch.

 

Vous voilà maintenant parée pour un été chic et éthique ;)

 

Pour plus d’infos, astuces et conseils sur la mode éthique, retrouvez Be chic be ethic sur les réseaux sociaux ! 

https://www.facebook.com/Bechicbeethic

https://www.instagram.com/bechicbeethic/

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.