Les moules en silicone : un danger pour notre santé

imprimer

 

 

Les moules en silicone sont nocifs pour notre santé.
Moules en silicone : à éviter

 

Colorés, de formes variées, pratiques, les moules en silicone ont tout pour plaire ! Pour autant, leur utilisation n’est pas sans danger pour notre santé. De plus, d’un point de vue écologique, le silicone n’est pas top, car il ne se recycle pas.

Saviez-vous qu’il existe 2 catégories de silicone ?

Le silicone est fabriqué à partir du silicium, un élément naturel très répandu sur l’écorce terrestre.

Pour conférer toutes ses propriétés de flexibilité et d’anti-adhésion aux moules, on ajoute au silicone, entre autres, un catalyseur permettant de déclencher une réaction chimique : soit des sels de platine soit du peroxyde.

Durant l’opération de fabrication, les moules doivent subir une opération de curage, c’est-à-dire être chauffés à 200° pendant 4 h. afin de garantir leur inertie.

Mais…

…il existe une grande différence pour notre santé et notre porte-monnaie entre ces 2 catégories de silicone.

Les moules avec des sels de platine supportent une température allant jusqu’à 250° et coûtent plus chers.

Les moules avec du peroxyde coûtent moins chers mais libèrent dans l’aliment des particules de cette substance, dès 160° et n’ont de plus pas subi le curage, pour des raisons d’économie par les fabricants.

Comment reconnaître un moule peroxydé d’un moule platine ?

Le moule peroxydé :

  • dégage de la fumée et une odeur de plastique
  • blanchit quand on le pince
  • vient généralement de Chine
  • porte peu d’indications d’utilisation
  • est bon marché

Le moule platine :

  • ne blanchit pas
  • ne dégage ni fumée ni odeur
  • porte des indications d’utilisation (par exemple jusqu’à quelle température il peut chauffer)
  • coûte plus cher
  • doit disposer du «certificat de conformité à l’aptitude au contact des aliments».

Que faire si on a un moule peroxydé ?

On peut l’utiliser pour des préparations ne dépassant donc pas les 160° lors de la cuisson.

ALTERNATIVES

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de vous équiper progressivement de moules en verre ou en céramique. Certes, ils sont plus fragiles et le démoulage n’est pas toujours aussi facile qu’avec un moule en silicone, mais l’avantage, et non des moindres, réside dans la stabilité totale de ces deux matériaux. On a ainsi l’assurance de ne pas ingérer de particules indésirables.

P.S.: l’article parle des moules en silicone mais concerne tous les autres ustensiles tels que spatules, feuille de cuisson, etc.

Source

L’Observatoire des aliments

https://observatoire-des-aliments.fr/sante/moules-en-silicone-les-risques-pour-la-sante

POUR ALLER PLUS LOIN

Un article intéressant
Contaminants alimentaires, une vaste question scientifique

 

Portez-vous bien et à bientôt,
Nathalie

 

 

 

 

 

 

 

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.