Comment j’ai cessé (pratiquement) d’utiliser du shampooing

imprimer

Quand j’ai commencé à prendre conscience de l’impact de mes gestes quotidiens sur l’environnement, je me suis plus particulièrement intéressée aux produits d’hygiène corporelle. J’ai éliminé très rapidement le gel douche pour le remplacer par du savon de Marseille. Ce changement était plutôt simple à mettre en place. En revanche, pour les cheveux, la partie ne me semblait pas gagnée d’avance.

J’ai d’abord commencé par utiliser le savon de Marseille. Si vous connaissez Fifi Brin d’acier, vous avez une idée des cheveux que j’avais : secs, secs, secs !

Puis j’ai tenté l’expérience « bicarbonate de soude et vinaigre ». Pas concluante non plus, cheveux secs, secs, secs !

La méthode no poo ne pouvait pas me convenir, car il faut se brosser les cheveux, geste qui me fait ressembler aux Jackson Five à moi toute seule !

Un peu dépitée par ma recherche improductive d’une méthode douce à la fois pour mes cheveux et pour l’environnement, le miracle est arrivé par ma mère, qui m’a parlé d’un pommeau de douche extraordinaire, à la fois pour les cheveux et pour la peau. Je me suis empressée de l’essayer, malgré un prix assez élevé. Grand bien m’en a pris!

J’ai ce pommeau de douche depuis février 2014. Au début, je suis restée une semaine sans faire de shampooing, puis deux, puis trois, puis quatre, puis cinq, jusqu’à huit, pour décider, finalement, d’en rester à cinq environ.

Je procède ainsi : je me mouille les cheveux, puis je me frotte le cuir chevelu comme on le ferait avec un shampooing, puis je rince (quoi ? je n’en sais rien, mais je rince quand même). Et voilà, c’est tout. Je n’ai plus les cheveux secs, la peau non plus d’ailleurs, et pour rien au monde je ne reviendrai à un pommeau de douche traditionnel.

Belle journée !

POUR ALER PLUS LOIN

Relaxarium Spa (nom de la société qui fabrique ce pommeau de douche).

Navoti (nom de la société qui commercialise ce pommeau de douche; fabriqué en Espagne).


 

2 réflexions au sujet de « Comment j’ai cessé (pratiquement) d’utiliser du shampooing »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.