Comment le marketing nous manipule

imprimer
Découvrez dans cet article 5 techniques de marketing
Consommer moins mais mieux

Commençons par un cours d’économie

Une entreprise commerciale n’a qu’un seul objectif : vendre vite et beaucoup pour croître vite et beaucoup.

Sa cible : notre porte-monnaie.

Fin du cours.

De nous et de notre bien-être, elle s’en soucie comme d’une guigne. 

Pour vider notre compte en banque, elle dispose de tout un arsenal de techniques marketing basées sur le fonctionnement de notre cerveau que nous ignorons bien souvent.

Donc, pour reprendre la main et décider de ce que NOUS voulons acheter en fonction de NOS besoins et envies, voici un échantillon de quelques pratiques.

Parce que nous le valons bien :)

#1 L’EFFET DE CONTRASTE

Très utilisée dans le milieu de la mode, cette technique consiste à présenter de petits accessoires assortis bon marché à proximité de vêtements plus chers, que nous ajoutons machinalement dans le panier.

Même si l’achat n’est pas prévu, qu’est-ce que 10 euros ou 10 francs suisses de plus par rapport à l’achat principal ? C’est peu, c’est sûr.

Pourtant, ce petit achat supplémentaire non conscient et répété va aplatir un peu plus notre porte-monnaie tout en augmentant son impact social et environnemental négatif lié à toute la chaîne de fabrication, de l’extraction des matières premières à son arrivée sur le rayon du magasin.

#2 le desir mimétique

Petite devinette : quel est le rapport entre vous, Léonardo, Brigitte, Georges ou Julia ? 

Le désir mimétique !!!!

Vous connaissez sans doute ces acteurs-trices vantant divers produits/objets mais certainement moins le phénomène qui vous les fait acheter.

Vous l’aurez compris, on convoite plus fortement quelque chose quand il est présenté par une personne connue, tout simplement parce qu’on s’identifie inconsciemment à cette dernière et à ce qu’elle représente.

#3 LE pOINT D’EXCLAMATION

Ce signe à la fin d’une phrase indique par exemple la surprise, la colère, l’admiration, l’injonction ou l’urgence.

Les marketeurs-euses jouent justement sur ce sentiment d’urgence…et sur nos nerfs.

Plus que 5 en stock ! Tout doit disparaître avant fermeture définitive ! Stocks limités ! Dernière démarque ! Du jamais vu ! Déstockage massif ! Exceptionnel ! Semaine du blanc ! Quinzaine des produits régionaux !

Cette technique allume un gyrophare dans notre tête. Le point d’exclamation renforce non seulement le sentiment d’urgence mais aussi celui de la bonne affaire à faire.

Et donc, de crainte de la laisser passer, on file à fond à la caisse sans prendre le temps de réfléchir à l’utilité réelle de cet achat.

#4 A gauche toute !

Le circuit à l’intérieur d’un magasin est pensé de façon à nous faire rester le plus longtemps possible dans ce temple de la consommation, dans l’objectif de nous faire faire des achats non prévus. On appelle cela le “parcours client”. Ça commence à l’entrée du magasin.

Cette technique à laquelle j’ai donné ce nom se fonde sur l’observation suivante : il existe un réflexe humain qui nous porte systématiquement vers la droite quand on entre quelque part. C’est pour cette raison que souvent, les rayons électronique et livres se trouvent à ta droite quand on franchit le seuil d’un grand magasin.

#5 LA SéRIE LIMITéE

Nous connaissons cette technique. En revanche, on connaît moins les ressorts psychologiques qui nous conduisent à l’achat.

Cette technique est super efficace pour nous affoler tout en vidant notre porte-monnaie.

La série limitée induit automatiquement l’idée de rareté et flatte notre sentiment de faire partie des quelques happy few qui ont pu acquérir un collector (un peu d’anglais, ç a fait mieux).

Venue de l’univers du luxe dont c’est une base, elle permet de ranimer des produits de consommation de masse qui ronronnent ou qui fatiguent.

Par exemple, un-e créateur-trice appose son nom sur une collection de vêtements bon marché et voilà des centaines et des centaines de personnes prêtes à se lever au mitan de la nuit pour acquérir LA CHOSE, qui au passage aura vu son prix augmenter.

CONCLUSION

Nous n’avons pas assez conscience de notre pouvoir de consommateur-trice pour décider de nos achats sans céder au diktat de la publicité.

C’est en étant bien informé-e-s que nous pouvons changer notre comportement afin de faire des achats éclairés, respectueux des conditions de production et des limites des ressources de la terre.

Délaisser le plus souvent possible les grandes enseignes pour aller faire coucou aux artisans et commerçants de sa zone, ça fait un bien fou !

Qu’en pensez-vous ?

Portez-vous bien et à bientôt,
Nathalie

SOURCE

Livre Le 2ème à 1 euro – comment le marketing nous manipule – Sybille Vincendon

% commentaires (1)

[…] vous avez manqué l’article récent consacré à ce sujet, je vous laisse découvrir 5 techniques que j’ai identifiées. La liste […]

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.